karate 031

Séminaire international de Karaté traditionnel à Aix

J’ai assisté, il y a peu, à la remise des récompenses lors de la conclusion du Séminaire international de Karaté traditionnel qui s’est tenu à Aix, organisé par la Fédération de Karaté Traditionnel et Arts Martiaux Assimilés en France (FKTAMAF). Je remercie Mme Sandrine Le Corre, sa présidente, et mon ami Emmanuel Ramanantsalama, Directeur technique de la Ligue Sud Est et responsable du club d’Aix, pour leur invitation.

Le karaté traditionnel est une discipline distincte du karaté classique, dit “sportif”, représenté en France par la Fédération Française de Karaté. Elle prône une autre démarche, plus philosophique, centrée sur le développement de l’individu dans une harmonie entre le corps et l’esprit.

Or cette approche, complémentaire et non opposée au Karaté sportif, n’est pas reconnue par les pouvoirs publics, qui lui refusent un agrément ministériel. Aujourd’hui, seule la FFK dispose d’un agrément et de la reconnaissance officielle publique. Estimant que le Karaté traditionnel ne se développe pas dans une perspective concurrentielle avec le karaté sportif, et que d’autres disciplines d’arts martiaux organisent très bien la coexistence entre diverses fédérations, j’avais saisi Mme Valérie Fourneyron, Ministre de la Jeunesse et des Sports, pour faire avancer l’idée de l’octroi d’un agrément au Karaté traditionnel.

J’ai rappelé l’état d’avancée du dossier devant les participants au séminaire, tout en réaffirmant mon soutien à la pratique du Karaté Traditionnel. J’ai également eu le grand plaisir de converser avec les deux maîtres présents, Senseï Ibrahim El Marhomy et Senseï Wlodzimierz Kwiecinsky

 

Jean-David Ciot, avec (de droite à gauche): Sandrine Le Corre, Emmanuel Ramanantsalama, Senseï Ibrahim El Marhomy, Senseï Wlodzimierz Kwiecinsky

Partagez sur facebook

Catégories : À la une, Actualités | par jdc
posté le 04/16/13