chômage-jeunes

Position concernant le chômage des jeunes

Le chômage des jeunes en général, et sur le pays d’Aix en particulier, atteignent des niveaux insupportablement élevés, à hauteur d’environ 25%. Dans le pays d’Aix, le taux d’emploi des jeunes est l’un des plus faibles de la région. Cela indique bien que l’accès au marché du travail est fermé à la grande majorité des moins de 30 ans.

Je vois plusieurs raisons à cela : le manque de formation et d’accompagnement professionnels pour les moins qualifiés ; le niveau très élevé des loyers qui rend l’accès à l’autonomie individuelle par le premier emploi très difficile ; et la concurrence des salariés diplômés, originaires d’autres régions, qui souhaitent s’installer dans le pays d’Aix en raison de sa forte attractivité.

Par conséquent, si nous ne nous engageons pas dans des politiques actives et volontaristes, une grande partie de notre jeunesse continuera à être sacrifiée. C’est pourquoi François Hollande a mis au cœur de sa campagne la nécessité de redonner un espoir aux nouvelles générations en lui permettant d’accéder à l’emploi.

Elu député, je soutiendrai les réformes que le Président de la République fera voter par sa majorité. Nous créerons 150 000 emplois d’avenir, réservés aux jeunes et destinés à la réalisation de missions au sein des quartiers populaires et dans le milieu associatif. Nous mettrons également en place le contrat de génération qui visera à inciter les entreprises à embaucher des jeunes arrivant sur le marché du travail, et de les former par les salariés seniors.

Je me battrai également pour favoriser l’emploi sur le pays d’Aix en accompagnant le développement de filières d’excellence (énergie, micro électronique…) articulées avec le monde universitaire et celui de la formation professionnelle, afin de mettre plus facilement en relation les chefs d’entreprises et les jeunes.

Partagez sur facebook

Catégories : Positions | par jdc
posté le 06/7/12