jhdc2

Loi NOTRE: En séance pour défendre la solidarité métropolitaine et l’information géographique

J’ai fait voter, lors de l’examen de la loi Nouvelle Organisation Territoriale de la République, un amendement visant à donner aux régions la compétence de la mutualisation et de la gestion des plateformes d’information géographique, c’est à dire tous les outils de cartographie et de connaissance du territoire qui permettent aux collectivités de mieux connaître les réalités sociales, économiques, démographiques, naturelles… de l’espace, et donc de construire des politiques publiques plus efficaces et adaptées. Cet amendement constitue une avancée intéressante pour que les régions puissent mobiliser des outils de connaissance et d’intelligence du terrain, afin d’anticiper les évolutions d’avenir et de développer une action stratégique de long terme au bénéfice des habitants.

Autre point marquant du débat, l’amendement que j’ai déposé, co-signé par les députés socialistes du département, dont Patrick Mennucci, Henri Jibrayel et Marie Arlette Carlotti, afin de reposer le débat sur la solidarité métropolitaine. J’ai toujours déploré le fait que, dans le débat sur la création de la métropole, on oppose Marseille et le reste du département dans une démarche très caricaturale, alors que la réalité est très nuancée et que les équilibres à trouver dépassent largement cette division géographique.

En matière de solidarité, tout le monde reconnaît qu’il faut aider Marseille et mener des actions de redistribution des richesses. Mais cela ne suffit pas, il faut également que Marseille s’emploie de manière très volontariste à réduire les inégalités qui fracturent profondément le territoire de la ville, surtout entre quartiers Nord et Sud. Au Nord, certains arrondissements dépassent les 45% de logements sociaux. Au Sud, ce taux est inférieur à 5%, notamment vers la Corniche. C’est pourquoi j’ai proposé que l’on applique l’obligation de construction de 25% de logements sociaux non pas juste à l’échelle de la ville, mais pour chaque arrondissement, afin de promouvoir la solidarité entre tous les territoires.

Cet amendement n’a pas été retenu, mais il a permis de poser un débat important que les élus progressistes continueront à mener durant toute la phase de mise en place de la métropole et de ses grands projets d’action.

Partagez sur facebook

Catégories : À la une, Actualités | par jdc
posté le 07/6/15