001

LFoundry: les salariés se mobilisent

Les syndicats du personnel de l’usine LFoundry de Rousset, en redressement judiciaire, se sont mobilisés aujourd’hui pour défendre leur entreprise. Comme souvent, les salariés témoignent d’une grande conscience des enjeux stratégiques de leur activité et démontrent un attachement très fort à leur outil industriel. Je souhaite les saluer pour cela, dans un dossier où l’actionnariat dirigeant a été plus que défaillant au moment de prendre ses responsabilités et d’assurer à LFoundry un cap stratégique de développement.

Une conférence de presse s’est donc tenue aujourd’hui sur le site de LFoundry, en présence de nombreux salariés, pour rappeler la détermination de ces derniers à se battre. Ils ont également souligné la responsabilité d’Atmel qui a choisi le repreneur allemand en 2010, lorsque son unité de fabrication était rentable, et qui, en décidant de réduire ses commandes en juin, a condamné l’usine au redressement judiciaire.

Les élus ont répondu présents à cet appel, notamment Jean Louis Canal, maire de Rousset et conseiller régional, qui a exprimé sa colère. Maryse Joissains-Masini, maire d’Aix et présidente de la CPA, était également représentée pour renouveler son soutien aux salariés. Quant à moi, j’ai fait le point sur la mobilisation en cours des services de l’Etat sur ce dossier. Avec Jean Louis Canal, j’ai en effet rencontré lundi M. le préfet de région, Michel Cadot, qui a souhaité en faire une priorité. A la suite de cette rencontre, l’ensemble des acteurs locaux a été invité à une réunion de travail la semaine prochaine à Paris au Ministère du redressement productif. L’action de l’Etat sera décisive pour replacer Atmel à la table des discussions et, à moyen terme, trouver un repreneur crédible apte à reconstituer un projet industriel pour LFoundry.

Partagez sur facebook

Catégories : À la une, Actualités | par jdc
posté le 07/31/13