jdc

Furiani et commémoration du 5 mai: le football français doit prendre ses responsabilités

En ce jour anniversaire des 21 ans du drame de Furiani, je rejoins tous ceux qui souhaitent faire de cette date une journée de recueillement à la mémoire des victimes.

Je réaffirme mon soutien à la proposition de loi portée par les députés Avi Assouly et François Pupponi, dont je suis signataire. Ce texte vise à ce que plus aucun match de football ne soit disputé le 5 mai, au profit d’événements pédagogiques et commémoratifs.

A ce jour, cette demande reste lettre morte alors que la douleur est toujours très vive au sein de la communauté corse. Cette souffrance exige que les instances nationales du football français, la FFF et la LFP, prennent leurs responsabilités. 20 ans d’attente, c’est beaucoup trop de temps perdu. Il faut aujourd’hui des actes forts.

 

Partagez sur facebook

Catégories : À la une, Actualités | par jdc
posté le 05/5/13