Ciot Jean-David 12 11 07 (21)

Furiani, 20 ans après: une proposition de loi pour commémorer ce drame national

Chers amis,

je n’ai pas hésité une seule seconde lorsque mon ami Avi Assouly, député de Marseille, m’a proposé d’être co-signataire de sa proposition de loi visant à faire du 5 mai une date commémorative du drame de Furiani. Je me souviens, à l’époque, avoir été profondément meurtri par cette tragédie qui a endeuillé tous nos amis corses et marseillais. Je salue ainsi l’initiative d’Avi Assouly, qui souhaite qu’un travail de mémoire soit mené autour de la reconnaissance officielle de cette date. Plus jamais nos stades ne doivent connaître ces heures sombres. Je soutiens cette proposition de loi qui propose symboliquement d’interdire toute rencontre de football le 5 mai et d’organiser des manifestations pédagogiques à l’encontre des plus jeunes, car personne ne doit oublier ce qui s’est passé ce 5 mai 1992 à 20h20, heure funeste pour le sport et les valeurs qu’il représente.

Partagez sur facebook

Catégories : À la une, Actualités, Positions | par jdc
posté le 12/3/12