2014-06-05 20.35.28

Doctoriales d’Aix-Marseille Université: valoriser la recherche et le doctorat

 

Le Collège Doctoral d’Aix-Marseille Université organise depuis 2008 ses Doctoriales, un séminaire de plusieurs jours durant lequel les doctorants et jeunes doctorants travaillent leur insertion professionnelle future sur le marché de l’emploi en développant les relations avec le milieu économique par des parrainages par des chefs d’entreprise, un travail de valorisation professionnelle de la thèse, la sensibilisation au fonctionnement du secteur privé…

 

Lors de la soirée de clôture, j’y représentais la  CPA, qui soutient financièrement ce séminaire depuis sa création. J’ai notamment remis un prix à un jeune chercheur talentueux, pour sa capacité à valoriser ses compétences professionnelles acquises dans le cadre de son travail de thèse.

 

Elu d’un territoire qui se distingue à la fois par la richesse de sa tradition universitaire, qui accueille la plus grande université de France, qui a su faire reconnaître la qualité de ses laboratoires et de ses projets dans le cadre des Investissements d’Avenir ; et par le dynamisme d’un tissu économique et industriel particulièrement innovant et diversifié, j’ai tenu à souligner la nécessité de faire rencontrer de manière plus étroite ces deux univers.

 

Je suis convaincu que, dans les décennies à venir, la création de richesses passera pas l’intelligence, la connaissance et l’innovation, et les docteurs, qu’ils soient issues des sciences sociales ou des sciences “dures”, seront les principaux acteurs de ce processus.

 

Or, en France, ce canal de recrutement et de formation n’est pas naturel, le doctorat ne bénéficiant pas encore de toute la reconnaissance dont il devrait être l’objetde la part des acteurs publics, comme privés.  Nous avons encore trop tendance à considérer que le seul débouché légitime pour un doctorant est l’intégration dans le milieu académique, qui ne concerne in fine qu’environ 1/3 des docteurs, et qui de ce fait néglige la valorisation professionnelle des compétences des 2/3 restants.

 

Former un docteur, c’est investir dans l’avenir, dans la croissance et l’emploi. Le pays d’Aix, qui est un territoire d’innovation, doit saisir cette chance aux côtés de son université unique.

 

Partagez sur facebook

Catégories : À la une, Actualités | par jdc
posté le 06/20/14