JDC Fr 3 -2

Débat sur l’avenir des communes à France 3

J’ai participé un débat avec différents maires de la région, retransmis par France 3, sur le thème de l’avenir des communes.

La réduction de la dette publique est depuis des années une nécessité majeure car elle ne cesse de croître pour représenter près de 90% de la richesse nationale, et le remboursement des intérêts constitue la seconde dépense nationale de l’Etat (juste derrière l’Education Nationale).

Parce que cette pression financière est intolérable pour le budget de l’Etat, parce qu’elle conduit à rejeter sur les générations futures un fardeau difficile, parce qu’il est immoral de laisser les “rentiers de la dette publique” s’enrichir sur le dos de l’Etat et de nos concitoyens, la majorité a initié un programme de maîtrise des finances publiques, nécessaire après la crise de 2008 et le laxisme de la majorité précédente qui avait alourdi le déficit en multipliant les exonérations fiscales pour les très hauts revenus.

Ce programme de rigueur nous a été beaucoup reproché, et il est vrai que ses conséquences sociales ont pu être difficiles pour de nombreux ménages, mais il porte ses fruits. Il a obligé l’Etat à limiter ses dépenses, mais également il a conduit les collectivités locales, par la baisse progressive des dotations nationales, à faire également un effort. Celui ci a porté notamment sur la maîtrise de la masse salariale, qui avait eu tendance à augmenter du fait des transferts de compétences mais également parfois du fait de la création des intercommunalités qui a généré des postes doublons entre communes et EPCI.

Cet effort a souvent été perçu comme douloureux, et, en tant que maire, j’en mesure les conséquences sur les finances locales même si cela nous pousse à mieux organiser nos dépenses publiques. D’où le débat que nous avons eu sur France 3, afin de discuter des réalités que nous affrontons en tant qu’élus locaux.

Cependant, au Congrès des Maires, le Président de la République a annoncé la diminution par deux de la baisse de la dotation générale de fonctionnement cette année, et la consolidation d’un fonds d’investissement de 1 milliard pour soutenir l’investissement public. Ces mesures représentent un vrai ballon d’oxygène, et je les salue.

 

Partagez sur facebook

Catégories : À la une, Actualités | par jdc
posté le 06/22/16