Conférence sur le Front d’Orient

En tant que Député, rapporteur pour la Commission de la Défense Nationale du budget Anciens Combattants, Mémoire et Liens avec la Nation, je suis très attentif aux sujets de mémoire. J’estime que nous avons l’exigence morale de nous souvenir de l’engagement de nos soldats, partout dans le Monde et dans l’Histoire.

Parmi les sujets qui m’ont le plus touché, je me suis particulièrement impliqué dans la valorisation d’une histoire trop longtemps méconnue, celle des poilus qui se sont battus sur le Front d’Orient durant la Première Guerre Mondiale.

Alors que 300 000 de nos compatriotes furent envoyés dans des conditions extrêmement difficiles dans les Balkans, jouant un rôle décisif dans la résolution du conflit, leur souvenir semble s’être estompé de la mémoire nationale. Pour les générations actuelles, les commémorations de la Grande Guerre semblent se cantonner aux tranchées de la Marne ou à la bataille de Verdun.

C’est donc pour rendre justice au sacrifice de ces soldats et aux 70 000 d’entre eux qui ont péri dans ce coin d’Europe, que je me suis rendu plusieurs fois en Grèce et en Macédoine. J’y ai participé aux commémorations avec notre représentation diplomatique, et je suis parvenu à faire venir le Ministre des Anciens Combattants pour un hommage solennel de l’Etat Français.

Aujourd’hui, afin de poursuivre ce travail indispensable pour la paix des mémoires et la réconciliation des Nations européennes, notamment dans les Balkans, je souhaite vous inviter avec mes amis du Cercle Philibert à une conférence sur :

« L’Armée Française d’Orient : histoire, mémoire et vestiges sur un front méconnu », à l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix, 25 rue Gaston de Saporta, le Jeudi 16 février à 18h30.

Des enseignants chercheurs nous apporterons un éclairage historique sur ce passé, et mes amis anciens combattants nous présenterons les efforts engagés aujourd’hui pour valoriser nos sites mémoriels et nos nécropoles dans les Balkans.

Je serai très heureux de vous y retrouver.