Photo

Visite de la prison de Luynes: les enjeux de la prévention et de la réponse pénale

J’ai visité le Centre Pénitentiaire de Luynes mi juillet, pour aborder avec le Directeur, M. Linares, et le Commissaire D’Aix, M. Nivaggioli, l’ensemble des enjeux liés au milieu carcéral sur ce site.

En premier lieu, il est important de souligner que la prison reste un maillon essentiel de la chaîne pénale, même si elle est, par nature, un lieu circonscrit aux frontières de la société. En effet il serait erroné de penser la prison sans son environnement plus large, notamment en matière d’après-enfermement, de prévention de la récidive et de réinsertion.

Lors de cette demi-journée, j’ai pu découvrir l’ensemble de l’établissement et m’entretenir avec plusieurs détenus sur leurs histoires de vie, leur ressenti et leurs perspectives. J’ai pu découvrir les conditions de détention, ainsi que les activités proposées pour favoriser la réinsertion, tels que les ateliers de travail.

Je poursuivrai ce travail en recevant notamment les syndicats d’agents pénitenciers, pour aborder la question des conditions de travail rendues difficiles par la surpopulation (Luynes comptait en début d’années plus de 1000 prisonniers pour 680 lits), et les associations au sujet de l’accompagnement social, nécessaire pour éviter la marginalisation ou la radicalisation des individus les plus fragiles.

Même si le centre de Luynes, qui ne reçoit que des “petites” peines et des personnes en attente de jugement, est plutôt préservé structurellement de la violence qui peut exister de manière plus intense dans les prisons de plus haut niveau sécuritaire, la mobilisation de l’administration reste forte pour faire de la prison à la fois une zone de droit, où l’on réapprend les règles de la vie en société, mais également un lieu où peut se dessiner l’espoir d’une deuxième chance à la sortie.

Notre société doit impérativement s’emparer de ces sujets plutôt que de considérer la prison comme un espace “étranger” et effrayant. Il en va de notre sécurité collective, de l’efficacité de la lutte contre la délinquance, et du vivre-ensemble car nous ne pouvons nous désintéresser du sort des milliers de compatriotes qui, chaque année, passent par les centres pénitentiaires et doivent en sortir avec la volonté de retrouver une place et une dignité au sein de notre pays.

 

JDC Luynes

Catégories : À la une, Actualités | jdc
posté le 07/28/15

JDC Areva

Areva TA: quel avenir pour la dissuasion nucléaire française?

Depuis plusieurs années, j’ai écrit à plusieurs reprises au Ministre de la Défense et au Ministre de l’Economie pour leur faire part de mes inquiétudes au sujet de l’Avenir d’Areva, qui me semblait poursuivre une logique d’accumulation financière au détriment du maintien d’un haut niveau de compétences technologiques et de capacité à porter les grands projets industriels d’avenir. Je pense notamment au secteur de la défense nationale qui repose sur la propulsion nucléaire dont sont équipés le Charles de Gaulle et nos sous marins lanceurs d’engins, propulsion nucléaire dont le grand “architecte” est Areva TA, filiale d’Areva.

Dans le pays d’Aix, autour du RES ou du RJH à Cadarache, nous mesurons l’importance des investissements consacrés à la propulsion nucléaire, pour former nos officiers, contrôler, réparer et améliorer nos technologies dont dépend toute la composante maritime de la dissuasion nucléaire.

C’est pourquoi l’avenir d’Areva, et donc d’Areva TA, m’interpelle énormément. Il y a derrière ce sujet toute la question de notre stratégie de dissuasion nucléaire et d’indépendance nationale.

J’ai ainsi écrit au Ministre de la Défense pour lui faire partager ma position, à savoir que la meilleure solution pour Areva TA passe par un rapprochement avec le CEA, afin de constituer un acteur public majeur capable de relever les enjeux stratégiques de notre défense nationale.

 

 

JDC Le Drian

Catégories : À la une, Actualités | jdc
posté le 07/27/15

photo 4

Déjà 40 ans pour le Tennis Club du Tholonet!

En début de mois, le Tennis Club du Tholonet fêtait ses 40 ans. Invité par Francois Lescuyer, son président, j’ ai voulu rendre hommage à toute son équipe qui, par leur engagement bénévole au quotidien et leur passion, font vivre ce club.
Le Tennis club du Tholonet fondé en 1975 est aujourd’hui un club qui compte près de 350 licenciés, dont une centaine d’ enfants à l’ école de tennis. Son tournoi annuel a su réunir plus de 200 inscrits, dont 5 joueurs et joueuses numérotés, ce qui nous a valu un spectacle remarquable.
Le nombre croissant de licenciés et la qualité du tournoi, témoignent du dynamisme du club et son enracinement profond dans la vie du village, mais également du pays d’Aix.

Catégories : À la une, Actualités | jdc
posté le 07/17/15